La réathlétisation est une étape à ne pas manquer dans le processus de la prise en charge du sportif blessé.

La phase de réathlétisation est une étape intermédiaire de rééducation au sport, visant à ré-entraîner individuellement le sportif qui a subi les effets du désentraînement, pour le rendre le plus rapidement possible apte physiquement et mentalement à un retour à la compétition ou à une pratique sportive. Cette étape se situe juste après (parfois conjointement à) la rééducation et précède donc la reprise sportive. La durée de la réathlétisation dépend de la gravité de la pathologie et elle est spécifique à la discipline exercée.

La réathlétisation, complément sportif à la rééducation

Être soigné par un kinésithérapeute ou ostéopathe ne signifie pas être prêt pour le retour à la compétition ou au sport pratiqué. En effet, le travail qui a été fait en amont avec le professionnel de la rééducation ne représente qu’une étape dans le processus de guérison complet, car la blessure et la période de repos forcé provoquent une perte très importante des facultés physiologiques et métaboliques. Les capacités cardio-vasculaires, musculaires et respiratoires s’en trouvent aussi très altérées, ce qui fragilise un peu plus le blessé.

Les objectifs d’une réathlétisation

Les bénéfices sont nombreux et capitaux pour la suite de la carrière sportive :

  • rééquilibrage musculaire : volume et force musculaire des membres ou chaînes musculaires concernées,
  • travail de la condition physique (spécifique) : capacités métaboliques,
  • reprendre confiance en soi,
  • améliorer le contrôle proprioceptif : équilibre et gainage,
  • éviter les récidives,
  • etc.